vendredi 15 août 2014

15 aout Fête de la vierge Marie, la très belle couronne de "Chaumet"

L' unique couronne religieuse de Chaumet qui réalise là, un travail exceptionnel.

Cliquer sur toutes les photos pour agrandir
Le 15 août est la fête de l'Assomption de Marie, mais l'évangile de ce jour ne dit rien de la mort de la mère de Jésus. Créée toute pure par la grâce de Dieu, Marie ne pouvait pas connaître la dégradation de son corps dans la mort.Mais c'est une fête récente créée par Pie XII en 1950,

N'oubliez pas de cliquer sur toutes les photos pour agrandir

J'aurais aimé que la conservatrice de l histoire de la Maison Chaumet , madame B de P...... confirme certaines de mes découvertes au sujet des couronnes précieuses des Vierges Marie en France, mais plusieurs mois d'effort sans réponses à mes courriers, me font prendre le risque de vous faire connaître cette couronne .
J'ai déjà traité longuement du sujet(l'apparition des couronnes de vierges au XIX eme siecle ), mais cette couronne, tardive dans la chronologie de cette tradition, et la qualité du travail, font que j ai ouvert en ce 15 août un chapitre spécial.

Je remercie d autant plus les archives de l évêché de Bayeux, car sans elles, nous n'aurions pas connaissance de cette oeuvre joaillière importante.



En 1878 l'abbé Paul Buguet est nommé curé de la Chapelle-Montligeon dans le Perche. L église est redevenue conquérante, et le curé en 1884,  fonde une association visant à "faire célébrer des messes pour les défunts sous le patronage de Marie, libératrice des âmes du purgatoire". Pendant des années le Père Buguet parcourt le monde entier pour faire connaître son œuvre et le pèlerinage de Montligeon. De 1896 à 1911 il poursuit la construction de l'imposante basilique. Le pape Léon XIII et ses successeurs soutiennent l'œuvre de Montligeon. 




Quelques années plus tard en 1919, cette basilique est enrichie d'une statue monumentale de la vierge Marie, en effet, elle mesure 4 mètres de haut et pèse 13 tonnes.
 La Vierge Marie présente Jésus enfant, symbolisant ainsi la vie éternelle. À ses pieds, deux personnages féminins se ressemblent. L'une, suppliante, assise dans les flammes purificatrice du purgatoire échange un regard plein de confiance avec la Vierge-Marie qui lui tend la main en signe d'intercession. L'autre, les mains sur la poitrine, expression d'action de grâce, repose sur la nuée et reçoit des mains de l'enfant-Jésus la couronne des élus. Ces deux femmes ne sont en fait qu'une âme dans différentes étapes de sa vie posthume. Pour parfaire cette oeuvre, le 19 septembre 1935, les statues de la Vierge et de l'enfant-Jésus ont été solennellement couronnées par le Cardinal Verdier.

Une erreur, me semble t il se trouve dans le texte de Wikipédia a ce sujet.
 Les diadèmes, œuvres de l'orfèvre Jourdain, ont été réalisés grâce à la générosité des pèlerins qui ont offert leurs alliances, bagues colliers et bijoux…
Mr Jourdain n'est pas orfèvre, et c'est trop tard pour Mr Jourdain du bourgeois gentilhomme de Molière, il disait d'ailleurs: Il n'y a que des sots et des sottes, ma femme, qui se railleront de moi. donc loin de moi de me moquer, mais,  Mr Jourdain était un abbé.
Il était réputé parmi les maîtres d'arts liturgiques pour ses connaissances des antiques traditions chrétiennes.
Ce doit être lui en revanche qui avait du avoir la charge du projet.


C'est donc en 1933 ou 1934 que la demande est adressée à la Maison Chaumet, à charge pour elle de réaliser ce magnifique projet, car je trouve que cette Couronne digne de Marie, est égale ou supérieure à la plupart des couronnes royales ou princières qui sont adulées sur les sites spécialisés.(mon copain Michel ne va pas apprécier)
Le chef de fabrication chez Chaumet est Mr Rocher, il est assisté de Mr Thomasson qui est ciseleur.


Et ils vont réaliser (aux dires de l'époque) "de façon si parfaite, une pièce de style aussi français et de conception aussi religieuse"
La pièce est finie en 1935, je ne connais pas de couronnes ou diadèmes religieux ou royaux aussi arts décos que celle là.
La couronne de la vierge est composée d'une partie en or pur, repoussé, ciselé et découpé d'un poids de 2579 grammes!!!
Elle repose sur une armature intérieure en argent doré d'un poids de 1 kilo qui garantit la solidité des 25 pièces principales et si accident il y avait, il serait possible d'isoler l'une ou l'autre pièce pour la réparer sans problème.

Il fallait poser la couronne sur la tête même de la statue,  ce qui entraînait quelques difficultés, car cette couronne à 97 centimètres à la base, qui porte sur la statue .Sa hauteur totale est de 19 centimètres, elle s'évase sensiblement vers le haut puisqu'elle doit être regardée a une hauteur de 7 mètres 50 du sol.


En face du monogramme de la Vierge "M.A." entrelacés qui est en diamants taille brillants bordés de rubis sur fond d'argent et d ondes blanches en émail.
Il se trouve 11 grands lys en émail d'une tonalité si chaude que l on suit visiblement et splendide, le chatoiement de l'or. 
Cinq de ces lys dressent leurs pétales fermement modelés et six sont épanouis, leurs pétales baissés.


Entre les lys, 12 triangles jaillissent en donnant ainsi un appui très architectural aux fleurs.
Ces triangles portent chacun sur fond de topazes rayonnantes, une lettre d'or  dont l ensemble forme "Gratia Plena"
Enfin tout cet ensemble s'appuie sur une solide bande repercée et repoussées.
L'ensemble comprend 202 diamants, 22 roses diamants(chiffre de la vierge) 321 rubis, 24 grenats , 216 topazes, 24 tourmaline vertes 6 améthystes et 7 olivines.

Cliché d'une exposition au Musée du hiéron voir*


La couronne de l enfant Jésus pèse 1.408 grammes, en or, 70 cm de développement, 13 cm de haut La colombe qui est le symbole du saint Esprit est en diamant.



L alpha et l Oméga sont en émail blanc et encadrent la colombe. Au total cette couronne porte 139 diamants, 233 roses en diamants, 38 perles fines, 10 grenats, 10 péridots et 24 améthystes
Peut être un jour , aurons nous une idée plus complète sur les techniques et le travail de ces couronnes, et pourquoi pas d'autres photos!
Merci  aux archives de Bayeux pour ces photos, et j'en profite pour remercier la maison Boucheron, depuis un an la maison Mellerio, Mauboussin pour quelques demandes, car pour les autres !!!!! mes pérégrinations historiques joaillières ne trouvent pas le bon chemin, mais j ai l habitude , personne ne  me répond et pourtant!!!

*  Il faut voir  la Via Vitae, « Chemin de Vie » de Joseph Chaumet, orfèvre parisien (1852-1928). C'est une Oeuvre personnelle réalisée entre 1894 et 1904 et classée Trésor National en 2000. Elle fait 2 m70 de haut sur 3 metres de large.Acquise par la Ville de Paray le Monial grâce au Fonds national du patrimoine, au FRAM, et au mécénat culturel.Découvrez cette oeuvre sur cette page: http://www.musee-hieron.fr/collections/le-tresor-national/.
De plus ce musée se trouve à la meme adresse que Cartier : 13 rue de la Paix: mais à Paray le monial.

Les commentaires sont toujours bien accueillis: écrivez moi à: richardjeanjacques@ wanadoo.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hesitez pas a laisser des commentaires, meme anonymes et je répondrais