mardi 28 janvier 2014

L'Art de la Bijouterie en 1878 et 1879 : des dessins merveilleux

Notre Bibliothèque Nationale recèle des trésors, comme ce petit catalogue qui n'a pas été publié plus de deux ans en 1878 et 1879.


Cliquez sous toutes les photos pour les agrandir
Fermez avec la croix, en haut à droite

Artisan Joaillier , j'ai eu comme mes collègues, l'occasion très souvent renouvelée de réparer ce type de bijoux délicats, souvent des médaillons ouvrants dans lesquels il y avait des photos sous des vitres , des mèches de cheveux...j'en ai même connu un, avec des dents de lait!



Les photos ont été un peu retouchées, rééquilibrées. Sur cette planche de dessin une châtelaine avec une couronne Comtale, une bague noeud un bracelet perle, certainement en section carrée creuse, mais d'une bonne épaisseur.



L'un des avantages de  découvrir ce type de dessins est de pouvoir dater des bijoux, pour les cas présents  1878 et 1879.Un fume Cigarette Lézard, un éventail et son attache, une broche motif floral en émail.
Mais 1880 est le début d'un tournant dans la Bijouterie Joaillerie Orfevrerie.



Dans les années 1860, le Camée avait réapparu, sa plus belle version étant le camée "Négresse" Des épingles à chapeaux, en haut un bracelet creux très léger, cauchemar des réparateurs de nos jours



Les bijoux se portent au centre du corsage que ce soit ces pendentifs ou les broches, plus tard elles se porteront sur l'épaule, surtout à gauche.
Sur cette planche, un étonnant porte menu, une broche feuille de lierre avec perles. Nous nous trouvons entre l'époque des bijoux Napoléon III et ceux de l'Art Nouveau.



Voici une page originale de cette revue, j'ai retouché les autres car elles avaient été scannées un peu de travers, certainement pour ne pas trop aplatir les pages, ou casser le dos et la coiffe.
On sent venir le style guirlande des années 1900. 
Après l'Empire la France est devenue pauvre, les Parures disparaissent, les montures deviennent légères, beaucoup sont estampées.



Les pierres précieuses sont devenues trop chères, les Joailliers vont les remplacer par des pierres fines , on introduit la couleur, les topazes, l'Amethyste, le Corail, la Turquoise, etc. Les Bijoutiers Joailliers sont habitués de nos jours à cet espèce de YoYo qui fait que les vogues des pierres changent selon les crises.

1879 le 30 janvier c'est le président Gambetta qui préside la Chambre et le 14 février , la Marseillaise devient l hymne national. Une broche "Chimère" une boucle de ceinture en or, une montre au fond émaillé...



A droite une broche "Tortue"
Au centre une "Vinaigrette", j'ai il y a quelques temps traité ce sujet.
Un Camée, une broche turquoise!! en haut à gauche, une broche avec  motifs géométriques? Et puis en bas des pigeons qui roucoulent...d'amour!



Au centre une paire de Jumelles de Théâtre, ma grand tante parisienne qui habitait rue de la roquette en avait hérité d'une très proche, de son père, quand elle m'emmenait au théâtre , j'y avais droit, cela ne grossissait pas beaucoup. Je précise (comme elle aimait à le rappeler) qu'elle habitait" coté prison", car de l'autre coté du boulevard Voltaire ....c'était "coté putes" j'ai vécu 5 ans chez elle, l'École du Louvre, l'armée, mon premier travail, et de fait pour aller à la Bastille, on s'encanaillait..la rue de Lappe etc.




L'influence des Camées reste importante , même sur la vaisselle.
Fin février 1879 les religieux sont exclus du Conseil Supérieur des Universités et en août Paul Bert , par une loi, oblige les départements à avoir une école normale de garçons et une école normale de fille.



Broches florales intéressantes, un face à main, un cachet, mes grands mères avaient leur cachets avec une plume, une petite bouteille d'encre, etc, le tout réunis dans une porcelaine anglaise (j'ai gardé)



Un haut de sac du soir, le reste étant souvent tissé de différentes matières, il y en eut de magnifiques en perles. Fin décembre Gouvernement Freycinet et loi d'amnistie pour les communards. Ils en avaient exécutés plus de 10000 dans le début des années 1870




Sur cette planche et la suivante des dessins de broches certainement trembleuses, Mr Boucheron en fabriqua beaucoup et de grandes qualité

Françoise Caille expert chez Tajan  les décrit  comme "une vigne vierge, symbole de l'amour et de la fidélité, selon l'adage « Je reste et m'attache »« Frédéric Boucheron ne s'est pas contenté de reproduire des églantines comme beaucoup de bijoutiers. Il a introduit des feuilles légères qui bougent gracieusement », insiste l'expert Françoise Caille, Car ces trembleuses qui s'agrafaient autour du décolleté déclinaient le liseron, les feuilles d'olivier ou de sauge et pouvaient mesurer jusqu'à soixante centimètres. Elles pouvaient se diviser en plusieurs parties, devenir broche, épingle à cheveux, diadème...

On peut voir aussi la clef du Coffret à Bijoux, avec la moitié supérieure en or que madame portait au cou avec un ruban de soie ou une chaîne en or, elle joignait au bijoux ses lettres, des secrets cachés.

Au centre, en haut, une broche, ressemblante de celles de Beaugrand.
Prenez le temps si vous ne le connaissez de regarder ce chapitre sur lui




Un livre de Messe avec une couverture somptueuse, un porte plume "en cravache" un coupe papier et une broche églantine, certainement à monter en trembleuse



 

Un écritoire, une Vinaigrette. Les hommes avaient les châtelaines pour leurs montres:
Les femmes portaient en broche leur nécessaire à coudre



Un broche maçonnique sur le même plan que la croix? Une autre forme de Châtelaine.



Très beau coffret à bijou, une broche pour y inclure les photos des êtres aimés.
Pourquoi ce journal n'a pas duré longtemps? peut être parce qu'au plus fort de ses parutions il avait peu de soutiens, c'est pourquoi il les recommandaient!



Une question? un commentaire? ecrivez à richardjeanjacques@wanadoo.fr
Réponse assurée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hesitez pas a laisser des commentaires, meme anonymes et je répondrais