dimanche 28 mars 2010

Rozet & Fischmeister: Joaillier de l'empereur


C'est un diadème que j'ai réparé il y a quelques années, pour moi un objet superbe, il ne contient pas autant de diamants que ceux de Chaumet ou de Cartier, mais c'est son élégance, sa légèreté, le dessin, la couleur, ses petits nénuphars (si ce sont des nénuphars qu'avait prévu le joaillier)                            









A l intérieur de l'écrin était gravé en lettres d'or le Nom et l'Adresse du Joaillier à Vienne C'est en le réparant que je trouvais les poinçons qui confirmèrent qu'il venait bien de cette maison.




 Comme beaucoup d'experts, plus nous vieillissons et plus nous mesurons notre ignorance, pour Rozet et Fischmeister je dois avouer que je n'en avais jamais entendu parler. j'en connais qui vont penser "parle pour toi ignare"



En 1770 Nicolas Rozet, huguenot arrive à Vienne , il vient de France et ouvre un premier magasin, il acquiert une clientèle princière , plus tard il est repris par Franz Ignace Fischmeister et cette maison devient l'orfèvre et le Joaillier de la cour impériale . C'est le Joaillier de François Joseph dont la femme était l'imperatrice Elisabeth de Witteslsbach c'est à dire "Sissi"
Il venait acheter chez ce joaillier des bijoux pour sa maitresse Katharina Schratt, c'est Sissi elle même qui souhaitait que son impérial époux ne reste pas seul après qu'elle ait décidé de ne plus vivre dans son intimité .
Après l'assassinat de Sissi à Genève en 1898, ils voyagèrent ensemble et vinrent même à Paris



Revenons à notre diadème qui je pense a été fabriqué entre 1896 et 1900 , j'eus a changer certaines vis que vous distinguerez sur le diadème vu de dos , ce qui laisse a penser qu'il devait faire en l'inversant de sens , un très joli collier. Il  manquait des tourmalines roses, péridots,revoir le serti des diamants  et refaire l'émail  à de nombreux endroits.

Cette maison fabriquait de l'orfèvrerie j'ai pu trouver un modèle de chez eux fabriqué en 1905, argent martelé, tasse en porcelaine et sur le haut du manche de la cuiller,3 petites boules en ébène. Il a été dessiné par Hans Ofner .

Mais cette maison  avec laquelle j'ai essayé de communiquer en vain 
( car elle existe toujours a Vienne, Kohlmarkt 11), fabriquait aussi les décorations de l'empire. Ci dessous une décoration de François Joseph.   Si un lecteur de cette article peut le compléter , les commentaires sont les bienvenus 
                                                                                                        



-->

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hesitez pas a laisser des commentaires, meme anonymes et je répondrais