vendredi 23 octobre 2009

Qu'est ce qu'un "je ne baise plus"

Il y a quelques temps , je vous avais expliqué ce qu'était une belle ferronnière

http://richardjeanjacques.blogspot.com/2007/10/une-ferronnire.html

Mais qu'est ce qu'un je ne baise plus?
Vous allez penser que l'âge aidant.... ma pensée s'égare!  Non  pas plus que Saint Simon qui disait  que le "je ne baise plus" était réservé aux dames canoniques et aux jeunes Duchesses indisponibles"
Des écrivains comme Jean François Noël, Benoist Rey, Constance Coline, Eric Olivier, Pierre Jean Rémy, en parlent!
Il y avait des codes vestimentaires et le bijou y participe toujours, les bijoux de deuil , de mariage ...les broches de bapteme etc.
De nos jours qu'attend-t-on pour créer un "bijou de divorce" , il y en a plus que de mariages!! Créer une sorte d'obligation morale pour Monsieur d'offrir un bijou de séparation pour se quitter en bons termes, et si le snobisme s'en mêle , on entendra dans les soirées chics et snobs
"Tu as vu? il ne s'est pas foutu de moi" et les copines répondront "Comment, montre nous! du Maubier!!!!du Cartoussin!!!!t'en as de la chance!!!"

Donc  un "je ne baise plus" est un ruban  de satin noir porté autour du cou et qui peut soutenir selon les moyens, un pendentif en or ou camée, ou diamants.

C
Tant qu'a insister sur ce thème un tant soi peu érotique je vous montre un exemple célébre "L'Olympia de Manet"

Elle porte autour du cou  un "je ne baise plus" avec une pierre en pendentif, comme quoi avec deux bijoux je la trouve très habillée.
Ce tableau avait été refusé au salon annuel et à l'époque , on marquait le tableau d'un grand "R"  (refusé au salon)ce qui le rendait invendable
Quand Manet mourut tous ses tableaux furent mis en vente, et l'"Olympia" ne trouva pas preneur.
La veuve le garda et le remit en vente six ans après, et ce fut Monet qui lança une souscription pour l'acheter et l'offrir a l'état.
Le Louvre le refusa , on le mit au palais du Luxembourg.  Les souscripteurs n'étant pas content du tout, ce fut encore Monet qui insista auprès de Clémenceau pour qu'il intervienne et que le tableau rentre au Louvre.
Les mauvaises langues y voient pleins de signes , tels que la queue du chat en l'air, la main posée fermement sur le sexe comme si Olympia se refusait ..... et encore d'autres choses .
Je précise que c'est une prostituée qui servit de modèle .


1 commentaire:

  1. passionnant votre blog !!!
    J'ai étudié ce tableau en histoire de l'art, mais je ne connaissais pas ces anecdotes.
    j'aime découvrir l'histoire des choses, leur vécu.
    Merci de partager cela.
    Lætitia

    RépondreSupprimer

N hesitez pas a laisser des commentaires, meme anonymes et je répondrais