dimanche 31 mai 2009

La Croix du Pont D'Estaing en Or

Photographies aimablement prétées par Patrcik Favaretto sur :
www.aurelle-verlac.com/estaing/crxptestaing.htm -

J'ai lu lu beaucoup de choses sur la croix du pont d'Estaing: "la croix du pont d'Estaing en fer forgé d'Henri Lesueur (1908 - 1978), dont un bijoutier s'inspira pour créer un pendentif" "dans les années 1920.
C'est un exemple parmi tant d'autres, alors comme j'ai connu le créateur de cette croix, son Fils Bernard, et sa fille Anne Marie, autant essayer de remettre un peu les pendules.......

Henri Lesieur avait créé rue du Temple une belle affaire, en étage, avec du matériel très moderne. Avec sa femme, ils formaient un couple très solide, bien des années après la mort de Madame Lesieur, ses yeux brillaient quand il parlait d'elle. J'ai connu son fils rue du Louvre, à l'école, j'ai déja parlé de lui dans d'autres épisodes, l'orchestre que nous avions fondé à l'école, les cours chez Mr Papa et Monsieur Laroche, les week end.... Sa fille Anne Marie m'a confirmé ces jours-ci la veritable histoire de la croix du pont d'Estaing.

"Lors d'une séance photos familiale, mon père en 1955-1956 admirait une photo prise sur le pont d'Estaing et bien sûr la croix au milieu.

En taquinerie ma mère lui a alors dit : "toi qui cherche toujours des modèles de croix... en voilà un superbe!"

"Chiche" a répondu mon père... sans trop y croire compte-tenu de la difficulté de réalisation du modèle.

La croix est sortie en 1958 (ma mère n'a pas vu la fin du pari) et la collection a été développée en 1960.

Dans les années 60 nous en vendions au réseau entre 3 et 4000 par an!"


Photo aimablement transmise par Véronique qui anime un blog:

: vero-randonnee.over-blog.com

Monsieur et Madame Lesieur aimaient l'aveyron .
Ce village possède une autre croix plus ancienne, à l'extérieur de l'église Saint fleuret cette croix est en pierres du XV° très belle et si vous regardez entre le motif principal et le fut de la croix, vous verrez à gauche un petit pélerin agénouillé qui avec son chapeau à large bords qu'il porte en arrière, rappelle le costume des pélerins qui se rendait à Saint Jacques de Compostelle, mais la croix du pont d'Estaing a fait le tour du monde ne serait ce que par les photos qu'ont pris les touristes, et le nombre de croix vendues.

Dans le massif central subsistent beaucoup de croix en fer forgé, je n'ai pu trouver celui qui avait fabriqué celle en fer forgé.
Au XVIII° siècle il est fait usage de fers plats dont les bras se terminent par des fleurs de Lys stylisés, mais celle ci est une croix assez exceptionnelle de facture, elle est chargée de fers battus selon la technique des grands ferronniers du XVIII° et vraisemblablement a été élevée pendant la restauration.

Ils fabriquèrent donc cette croix qui a eu tant de succès , mais qui en a toujours autant, cette croix réalisée en quatre tailles différentes était présentée dans un écrin spécial et une documentation sur la Ville d'Estaing était jointe
Estaing se trouve dans l'Aveyron, c'est l'un des plus beaux village de France.
Sur ce pont face à la Croix , se trouve la statue de François d'Estaing non pas celle de François Giscard d'Estaing, pas encore!!!!!mais celle de l'Eveque de Rodez qui fit construire ce pont de 1501 à 1529


Les habitants se nomment les Estagnols, et leurs chatelains ont été très célèbres de par le passé.
C'était dans le Rouergue, une famille très puissante du XIII° au XVIII° siècle, puis la famille disparut, et le nom , un peu à la manière des Anglais fut repris par plusieurs membres de la famille Giscard, qui descendent d'une autre famille d'Estaing, mais pas de celle de ce village, ce n'est qu'une homonymie entre

Lucie Madeleine d'Estaing
(1769/18/3/1844 née à Babel, non noble, fille de Jean-Dominique Destaing, marchand et de Catherine Dabert; C’est d’elle que descendent les Giscard d’Estaing qui ont repris son nom

Le père de Lucie Madeleine lui avait donné les mêmes prénoms que la célèbre :

  • Lucie Madeleine d'Estaing , dame de Ravel, héritière universelle de la famille d'Estaing qui défrayait les chroniques du temps. En effet, elle avait été la maîtresse du roi de France Louis XV et elle était la demi-soeur naturelle de l'Amiral d'Estaing qui venait de l'instituer son héritière
Après la révolution , le dernier propriétaire ayant été décapité, le chateau fut vendu par lots, en 1836 les religieuses de Saint Joseph l'achetèrent pour le transformer en couvent, en 2000, Le frère du président Giscard, Olivier Giscard d'Estaing, se vit refuser sa proposition d'achat , et les soeurs vendirent à la commune, qui cinq ans après le revendit aux Giscard d'Estaing.

Certainement qu'ils avaient été conquis par la Croix du pont d'estaing, car Monsieur Henri Lesieur en avait offert une à Valery Giscard d'Estaing lorsqu'il était jeune ministre des finances.

Cliquez pour agrandir cet article du "Canard enchainé" qui se faisait le relais des gorges chaudes provoquées par cet achat

Il n'était pas le seul, toute la presse en a parlé, pas toujours gentiment!!!















Henri Lesieur était né le 27/3/1908, il nous a quitté le 27/7/1978.
Son fils Bernard , mon ami, est décédé, la clientèle et les moules ont été cédés à la Maison Brasier qui, a sa fermeture, a cédé ce patrimoine à la Maison SAGA,
La croix en or du Pont d'Estaing se fabrique et se vend toujours.


Si vous êtes interessé par l'Histoire de cette région, ou si vous voulez faire une halte dans un très bel Hotel, l'Hotel du Lion d'or à Entraigues sur Truyere, en cliquant sur le titre de cet article"La croix du pont d'estaing en or, vous arriverez directement sur son site.

4 commentaires:

  1. Fille de Roland Meyer VRP de la sté Lesieur durant quelques dizaines d'années, j'ai vu la croix du pont d'Estaing dans les marmottes de mon père..croix originale pour ses deux barres horizontales et son filigrane.
    Veuillez transmettre mes amitiés à Anne-Marie Touls et le souvenir bienveillant de mon père(83ans) à qui je vais faire découvrir ce site.
    maya.meyer@lub-internet.fr

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de lire votre article qui m'a particulièrement touché car je suis le fils de Raymond Crême qui fut une des chevilles ouvrières de la Maison Henri Lesieur. Il y a travaillé 40 ans et contribué à la fabrication de la Croix d'Estaing. Il est parti à la retraite et quelques mois plus tard la maison fermait. Il en eut beaucoup de peine.
    Toute se vie fut marquée par l'attachement qu'il avait à cette maison et à son métier.
    Pour ma part, je me souviens que lorsque j'étais enfant nous nous retrouvions avec Monsieur et Madame Lesieur à la Bourboule.
    Mon père s'en est allé au mois d'avril, il avait 89 ans et jusqu'à la fin il m'a parlé de la famille Lesieur.

    RépondreSupprimer
  3. christiane dubin lengsfeld2 août 2011 à 22:26

    J'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre article. J'ai travaillé à la maison Lesieur dans les années 1966 et je garde un excellent souvenir de Monsieur Henri Lesieur. J'avais connu son fils quand je travaillais chez Renè Kern à Francfort. Je souhaite retrouver la cousine de Bernard Lesieur avec laquelle j'avais sympatisé Pouvez vous me donner de ses nouvelles
    Christiane Dubin-Lengsfeld
    fdubin@orange.fr

    RépondreSupprimer
  4. christiane dubin lengsfeld2 août 2011 à 22:28

    J'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre article. J'ai travaillé à la maison Lesieur dans les années 1966 et je garde un excellent souvenir de Monsieur Henri Lesieur. J'avais connu son fils quand je travaillais chez Renè Kern à Francfort. Je souhaite retrouver la cousine de Bernard Lesieur avec laquelle j'avais sympatisé Pouvez vous me donner de ses nouvelles
    Christiane Dubin-Lengsfeld
    fdubin@orange.fr

    RépondreSupprimer

N hesitez pas a laisser des commentaires, meme anonymes et je répondrais