mercredi 23 avril 2008

1858 - 2008 Les 150 ans de Boucheron


Boucheron, durant toute l'année 2008 fête ses 150 ans
.
Frédéric Boucheron avait fondé sa propre maison au Palais Royal en 1858, après avoir été apprenti dès l age de 14 ans chez Jules Chaise. Il avait 28 ans lorsqu'il ouvre cette boutique, rapidement les clients affluent, il devient suffisamment célèbre pour prendre le risque d'être le premier Joaillier à s'installer dans l'ancien hotel de la Castiglione au 26 place Vendôme, en 1893.


La comtesse (par mariage) de Castiglione fut la maitresse de Napoléon III pendant deux ans , ce qui lui ouvrit les portes de tous les salons privés d'Europe, ou elle put dévelloper ses talents d'intrigante et d'entremetteuse, elle connut même Adolphe Thiers. Elle mourut, oubliée de tous , de neurasthenie en 1888 et c'est donc en 1893 que s'installa Fréderic Boucheron en son Hotel.
Il obtint de nombreux prix, à Philadelphie, à Paris , pour ses créations art nouveau. Son fils Louis Boucheron fut engagé par la cour de Téhéran pour estimer le fameux trésor de L'Iran.(quel travail)
Depuis quelques années la Maison Boucheron fait partie du groupe Gucci PPR et son PDG est Jean Christophe Bedos.

J'aimais bien les grandes maisons de Joaillerie d'il y a quarante ans, je travaillais chez Candas rue Richelieu, des diadèmes sur lesquels il y avait 3000 heures de travail, des broches en platine tout en chatons faits mains, elles étaient gravées discrètement sous la pièce alors que maintenant c'est la signature qui est le plus gros du bijou et à l'époque il n'y avait que Cartier qui voulait dévelloper une "marque", D'un point de vue Marketing , il avait raison, donc les autres s'y sont mis et Alain Boucheron s'est attaqué au domaine des montres, car cela permettait de bien identifier une marque. Une très belle bague (sauf le style Victoire de Castellane la , on sait d'ou elle vient) la marque ou du moins la signature a laquelle on tient, est à l'intérieur du corps de bague, et si il y a 50 ans la femme en retirait une satisfaction personnelle, elle ne cherchait pas à "étaler"....les choses ont changé, il fallait donc créer des objets, reconnaissables et identifiables à une marque au vu de l'objet,et Boucheron a parfaitement réussi son coup avec la B.B.



Je dis BB, pour désigner la "Boucheron Bonnet" Pas brigitte Bardot, Mr Bonnet était directeur technique de l'atelier Boucheron, il inventa au début de la guerre (je crois) un fermoir invisible , petite merveille technique qu'il fit breveter et qui permettait aux dames de changer de bracelet d'un seul geste et facilement.










Ci contre,montre rectangulaire sur laquelle fut installée le système d'attache invisible de Mr Bonnet brevet N° 908247. A cette époque les montres des Joailliers étaient réalisées par des bijoutiers, ils fabriquaient des boites de montres qui n'étaient pas très étanche,et achetaient des mouvements a des horlogers.

Au départ la BB était plate , elle fut modifiée en 1988, elle était équipée d'un verre saphir, d'un remontoir cabochon et une signature invisible,( Le Logo de la maison Boucheron est révélé par absorption sélective de vapeur d'eau, ceci pour mieux déceler les contrefaçons)



En 1991 Boucheron décide de galber son modèle (un peu comme la tank de Cartier), pour les cuirs interchangeables, un système de mise à la taille, rapide est mis en place dans chaque magasin dépositaire de la marque

Cliquez pour agrandir les images

A ce moment, on peut dire que le modèle est parfait, il peut plaire aux hommes comme aux femmes, il nous change de tous ces gros chronographes, dont les clients ne se servent jamais des cadrans.
Les Godrons(Moulure ornementale, de forme ovoïde, renflée ou creuse, disposée de manière symétrique ) affirment le coté "bijouterie" de cette montre, elle est fine et élégante,en un mot c'est devenu un classique, pour longtemps.



Mais laissez moi ajouter , que Boucheron, pour moi, c'est avant tout une grande maison de Joaillerie qui a fabriqué, à l'instar des Van cleefs, des Cartiers, des Chaumets, des Mellerios(le plus ancien)des pièces merveilleuses, témoins de la qualité du travail des ouvriers Français de cette profession.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hesitez pas a laisser des commentaires, meme anonymes et je répondrais