lundi 18 février 2008

Echelle de Pureté des Diamants

Je voudrais essayer d'expliquer aux Profanes ce que recouvrent toutes ces appellations bizarres pour tout un chacun, telles que VVS1 ou SI ou P3
Déja pour la couleur, expliquer a des gens intéressés par l'achat d'un diamant que Blanc exceptionnel est supérieur à Blanc extra, lequel dépasse le blanc, mais qu'en plus on peut aussi rencontrer le Blanc Nuancé.
Comme disait Coluche "Plus Blanc que Blanc , c'est transparent"
Donc pour la pureté, des lettres et des chiffres, peut être faciles à déchiffrer pour un professionnel (et encore !) mais moi, le client de base, je "tombe de Charybde en Scylla "
Une norme internationale a été crée et reconnue par les plus grands laboratoires d'analyse des pierres précieuses et La CIBJO , la Confédération Internationale de la Bijouterie, Joaillerie, Orfèvrerie dont le but est d'encourager l'harmonisation, encourager la coopération internationale dans l'industrie du bijou, etc.(La France adhère à la CIBJO)

En haut de l'échelle de pureté se trouve :

I.F. internationaly Flawless : Pur à la loupe 10 fois

Il fallait bien limiter un grossissement ,il a donc été retenu un Grossissement 10
En réalité les techniciens avec des binoculaires à 30 et ensuite ils revérifient à 10
VVS1 veut dire: Very very small inclusion:Très très petite inclusion(s)difficiles à voir avec un grossissement 10 fois.Cela peut être de minuscules inclusions de couleur claire ou un minuscule cristal de couleur situé sous la table (facette située au dessus et au centre de la pierre)
VVS2 minuscules inclusions évidemment plus petites ,si elles se situent au centre plutôt que sur les cotés.
VS1 et VS2 Très petites inclusions difficilement visibles à la loupe 10 fois.Ex: En plus d'une ligne formée de petits points, on peut distinguer un très petit cristal situé sous la table,ou une très legère fissure en ligne brisée sous le rondiste .Voir pour ce mot http://www.diamants-infos.com/taille/index.php?rub=taille
Cliquer sur les images pour les agrandir










SI1 et SI2: Small Inclusions cela peut être un petit cristal sous la couronne et se reflétant dans la culasse ou de tous petits cristaux sous la table, ou de plus gros près du rondiste,facilement visible à la loupe dix fois, mais tous invisibles à l'oeil nu
cliquer pour agrandir les images












P1 :Inclusions très facilement visible à la loupe 10 fois, difficilement visible par le coté de la couronne, mais n'affectant pas la brillance/ Cela peut être un ensemble de fêlures visible sous la table et sous les facettes de la couronne.
P2: ce sont des inclusions grandes et nombreuses facilement visible à l'oeil nu et affectant légèrement la brillance. Cela peut être aussi une importante inclusion noire sous la couronne et sous la table, visible à l'oeil nu
P3 Grandes et nombreuses inclusions visibles à l'oeil nu et affectant distinctement la brillance. ex Nombreuses fêlures,taches brunes et écailles noires dispersées dans tout le diamant et réduisant nettement son éclat.









Trou dans la table: Un cristal se trouvait a cet endroit au moment de la taille et à disparu au polissage ou après , laissant un trou.
Une facette de la colette manque, ou se chevauche avec une autre
On peut trouver des facettes supplémentaires , ce qui est un defaut du au travail du lapidaire en diamant.
Forage au laser,L’utilisation du laser et du bain d’acide améliore la pureté du diamant. On perce au laser un trou partant de l’inclusion à la surface de la table afin d’injecter de l’acide dans la cavité et de dissoudre l’inclusion présente. Le traitement est permanent et l’on doit examiner le diamant par le coté afin de pouvoir déceler les petits puits blanchâtres, parfois bouchés de silicone, mais décelables heureusement à la loupe 10X. Les nouveaux traitements au laser réalisent des boyaux non droits et ainsi ressemblent souvent à des fêlures naturelles. La notification n’est pas nécessaire mais lors de la certification d’une pierre, le laboratoire ne manquera pas de faire figurer l’utilisation du procédé dans la rubrique « remarques ». Le comblement des fractures : Les fractures de surfaces ou des forages au laser peuvent être bouchés par des produits présentant une réfraction voisine de celui du diamant. Après traitement, les fractures n’apparaissent plus à l’œil. Le traitement n’est pas permanent car certains éléments risquent d’endommager les remplissages tels qu’un choc, une exposition violente au soleil assombrissant le remplissage ou une immersion prolongée dans un bain d’acide ou dans une boite à ultrason. L’obligation de déclaration est indispensable et la certification du diamant ainsi traité est interdite.

En résumé : Les fanas de la pureté, je n'en fais pas partie , la plupart des diamants ne sont pas purs et des inclusions naturelles ont été avalées au cours du processus de cristallisation, il ne faut pas que les inclusions affectent le passage de la lumière à travers le diamant. De petites inclusions du type VVS,VS,SI réduiront peut être le prix du diamant, mais n'altèreront pas sa beauté, ni sa résistance.
Quand il y a une inclusion particulière , je l'ai toujours montré à la loupe binoculaire à mes clients "regardez bien, repérez cette inclusion, c'est la carte d'identité de votre diamant, on ne pourra vous le changer" (cela arrive) Je me souviens aussi avoir amené a Dina Level, mon professeur de gemmologie (il y a 45 ans) un diamant qui avait cassé à cause d'un autre petit diamant inclus , à l état de cristal brut d'une couleur jaune éclatante, elle traversait le labo dans tous les sens pour le montrer avec fort enthousiasme et me demanda comme une faveur extraordinaire, si je pouvais lui donner, ce que je m'empressais de faire. C'était si beau, grossi par le microscope, et elle était si contente.
Et puis, il ne faut pas oublier que nous ne vendons pas que du capital, nous fabriquons des bijoux, pour plaire aux gens qui les recevront en cadeau, nous créons pour ce faire, en fonction de ce que les clients veulent ou nous remettent souvent comme matières pour fabriquer un bijou
Témoin cette bague que j'ai fabriquée il y a plusieurs années.


Le client, un antiquaire, m'avait amené un diamant d'environ 9 carats taille ancienne (on voit bien au centre la culasse non fermée , complètement piquée, (pleines de carbone , graphite et chromite) mais avec l'éclat du diamant... doublé d'un charme !!!!!
Chance pour moi, mon client voulait une monture moderne (bien que ce terme puisse être interprété de plusieurs manières) Je lui proposais donc un or un peu rose et juste quatre points d'attaches, quatre grosses griffes . Il accepta et j'étais bien plus heureux de faire cette monture qu'un solitaire classique.
Ne pas oublier que les diamants purs sont extrêmement rares, bien plus rares qu'on ne l'imagine.Une pierre ou un bijou , il faut qu'ils nous parlent, et pas seulement d'argent.Mais ce sont pour des raisons commerciales que des normes internationales ont été définies.
Un petit conseil: Allez sur le site du Laboratoire Français de Gemmologie pour y voir la galerie photos, ce que l'on peut voir avec une loupe binoculaire, vous découvrirez le merveilleux
http://www.diamants.ccip.fr/index.asp?idmetapage=89



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hesitez pas a laisser des commentaires, meme anonymes et je répondrais