dimanche 14 janvier 2007

Bijoux signés

Si vous avez la possibilité d acheter en vente publique un Bijou signé par une grande maison, observez bien la signature: 
Vous trouverez un N°, un nom, un poids de pierre....! 
c'est un bijou signé d'une grande maison; en téléphonant à cette maison vous aurez son pédigrée, la date de fabrication, les poids de pierre, etc..! Mais vous verrez peut être "Mtre C....." et un N° ou, gravé en clair"Monture VCA.." 




Ainsi cette magnifique Broche "Flamant de Cartier" J'ai eu la chance de la voir au Petit palais à Paris ,fin 1989. Quel dessin!, sur une idée de Jeanne Toussaint, c'est un modèle d'élégance. pourtant c'est une pièce de commande réalisée avec des pierres appartenant à la cliente, la Célèbre Wallis Simpson, autrement appelée Duchesse de Windsor.Dans ce cas elle n'est pas signée "Cartier" mais "monture" de Cartier.
Le corps est serti de diamants, les plumes de saphirs,rubis,émeraudes calibrés, la patte est articulée
D'autant que d'après
, Eric Nussbaum, directeur de la "Collection Art de Cartier", elle avait été créé à partir des alliances saphirs, rubis et émeraudes, des précédents maris de la duchesse.Il est vrai qu'il arrive encore souvent de nos jours, de démonter les bijoux de famille pour les refaçonner au gout actuel. J'ai personnellement beaucoup pratiqué ce travail à façon pendant quarante ans.

En revanche une autre merveille acquise par la Duchesse de Windsor en 1949

Broche Panthère de Cartier fabrication supervisée par Jeanne Toussaint , dessin de Pierre Lemarchand qui passait ses journées au Zoo de Vincennes a observer les fauves.
C'est un bijou très important de la "Collection Art Cartier" la Panthère est perchée sur un cabochon de saphir de 152 carats 35
certifié "cachemire" par Gubelin de Genève les yeux sont sertis de deux diamants jonquilles Ce bijou est signé Cartier, comme le Flamant, la monture est en platine.
Si je vous ai fait la recommandation de bien vérifier les dires d'"expert" en vente publique, c'est que par expérience, j'ai eu à souffrir du culot désinvolte de l'un des plus célèbres qui avait certifié sur le catalogue du Commissaire priseur qu'un affreux bijou était de Van Cleef et Arpels alors qu'il n'avait même pas vérifié.Van cleef n'a jamais voulu reconnaitre ce bijou, cet (expert) n'a jamais voulu reconnaitre qu'il s'était trompé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hesitez pas a laisser des commentaires, meme anonymes et je répondrais