lundi 25 avril 2016

L'étonnant catalogue d' "Eugène Lefèbvre Fils Ainé et Compagnie"


Chariot pour corbeille de mariage en argent de Lefèbvre fils aîné circa 1890


J'écrivais dans :http://richardjeanjacques.blogspot.fr/2016/04/les-lefebvre-charles-eugenefrancois.html 

"On ne parle que des "Grands Noms" qui ont survécus, mais l' histoire de la Bijouterie-Joaillerie-Orfèvrerie s'est surtout faite avec une multitude d'artisans de talent."
Après avoir publié cet article, j ai pu acheter un catalogue des fabrications du "Fils Aîné"



Cliquez sur toutes les photographies pour agrandir.

Non seulement ce catalogue nous permet de voir ce que pouvait être une entreprise de fabrication de bijoux et d orfèvrerie au début du 20 ème siècle, mais de plus une entreprise dynamique revendant sa production, éditant des publicités, des catalogues et s'essayant à créer des succursales dans des endroits à la mode comme Trouville ou Nice.



Les récompenses obtenues montrent le sérieux de cette entreprise



Le catalogue pouvait être personnalisé au nom du client. Ne vous découragez pas, après quelques pages de textes les photos!!!



Quelle Variété de choix!





Ouvert de 8 h du matin à 19 heures



Il y en a pour tous les prix







D'abord, quatre très belles planches en couleurs qui nous permettent de voir une marchandise pour la classe moyenne bourgeoise des années 1900.



Mais aussi de dater des bijoux que nous avons pu voir passer .



Art nouveau, dont cette broche  avec feuille de Ginkgo






Les portes mines, les crayons plats, les cures dents, les bourses en or, de nombreuses familles en ont encore dans les trésors qu’ils ont hérités de leurs proches.

Les Chimères en or furent très à la mode, et certaines furent de grande taille et en or massif.




Même moi j'ai un couteau Lefebvre








Les Sacs en or, il en fut de très lourds, et la mort dans l'âme j'en ai fondu, confiés par des clients pour servir de matière à la fabrication de bijoux nouveaux. J'ai trouvé une photo d'une vente récente de Sotheby's, ci dessous, Elle est très proche de celle du catalogue.


Ce semble être aussi des Iris sur cette  boucle de ceinture en argent.
Photo de  la maison Sotheby's qui a revendu cette boucle.






Ce Landau Renault 1907, devait avoir sa plaque "St Christophe" pour sa protection.







Paire de cadres-photos en forme de médaillon en argent à riche décor asymétrique composé d'enroulements, coquilles et feuillages. Pied en chevalet entièrement ajouré et gravé de fleurs. Orfèvre : LEFEBVRE Fils Aîné. Paris, époque 1900 Poids brut : 200 g. 


Un étui pour ranger son carnet de tickets du Métropolitain




Un coupe papier, un ouvre lettre, une liseuse, un grattoir en argent et or de Lefèbvre, en vente actuellement chez l Ami des arts.











Cliquez pour agrandir toutes les photos
Petit sucrier en argent et vermeil de style Louis XVI à décor de frise de laurier et d'acanthe sur le couvercle, panse cannelée à asperges, prise en pomme de pin entourée de feuilles lancéolées. Poinçon Minerve, orfèvre Eugène LEFEBVRE. Haut.: 7,5 cm - Diam.: 7 cm Poids: 108 g Maitre Pillon à Drouot


Sucrier en argent de forme ronde, reposant sur une petite bâte à décor repoussé de fleurs et feuilles dans un décor architecturé. Poinçon minerve, fin du XIXe siècle, début du XXe siècle. Orfèvre: Eugène LEFEBVRE Poids: 189 g vendu par Maitre Ader à Drouot


Cette Jatte a été vendue récemment par Maitre Pillon  à Drouot



Une carafe à vins fins  en cristal blanc taillé de côtes torses, rinceaux feuillagés et branches fleuries, le pied, le col, l'anse et le couvercle en argent ciselés de vagues, rinceaux feuillages et d'un cartouche aveugle encadré de branches et rocaille, le frétel figurant des feuilles imbriquées. Poinçon de  Lefebvre Fils Ainé, insculpé en 1885. Paris, fin du XIXe, début du XXe siècle. H : 28,2 cm  vendue à Drouot par Maitre Khan - Dumousset

Oeuvre intéressante , une carafe en Vermeil motifs fleurs et feuillage, couvercle a charnière 26,6 cm de haut avec un corps en pâte de verre dépoli en forme de poire, avec des fleurs pourpres, feuillage en relief avec les marques de Eugène Lefèbvre Paris. Christie's le situe en 1900



Service à liqueurs, en vente chez -stdibs-


Gobelets à liqueur (expertissimo)









cliquez pour agrandir les photos



Le tout est installé sur un Chemin de table, qui est un morceau de tissu étroit, qui peut être une broderie que l' on place au centre de la table et qui s'étend sur toute la longueur dans un but décoratif.


Une belle table faite d'un "Surtout" et de "bouts de surtout": Un Surtout est une
grande pièce de vaisselle d'orfèvrerie décorative que l’on place au milieu d’une table.









Couvert à salade dans son écrin vers 1900 de style Louis XVI en ivoire et argent fourré à décor de cannelures et de médaillon lauré. Poinçon Minerve. Orfèvre Eugène Lefebvre, 27,5 cm de long

















Petit dépliant publicitaire après la guerre de 1914, le magasin de Nice n'est plus cité.

Dépliant publicitaire de 1918,  médailles patriotiques.



Autre dépliant publicitaire de la fin de la guerre, on découvre Nenette et Rintintin et Yerry et Suzel, alors, pour ceux qui ne connaissent pas ces personnages symboliques.


il faut remonter bien loin, à la veille de la 1ère guerre mondiale, pour en trouver l’origine :« il semblerait que les personnages ou les poupées de Nénette et Rintintin aient été inventées en 1913 par le dessinateur Francisque Poulbot, auteur des gosses de Paris qui portent son nom » .
En 1918, les périls que court la population civile semblent s'accroître: les bombardiers allemands - les fameux "gothas" - lâchent leurs bombes sur Paris. Le 30 janvier, 45 parisiens seront tués lors d'un raid. Le 29 mai de la même année, un canon allemand de 420mm tire depuis la forêt de Saint-Gobain sur la capitale, occasionnant la mort de 88 personnes et faisant autant de blessés. Paris semble pris dans les mâchoires d'un étau, entre artillerie à grande distance et bombardements stratégiques.



Au sujet de Poulbot
1913 Poulbot commercialise des poupées de porcelaine, dont Nénette et Rintintin
1915 Poulbot recueille des gosses de Montmartre.
1916 : Premiers raids sur Londres par les nouveaux bombardiers biplans Gothas, bombardement sur Paris par les Zeppelins.
1917 : Les bombardements aériens s'intensifient. Poulbot offre ses Nénette et Rintintin, désormais en simples brins laine, aux gosses de Montmartre.
1919 Publication par Poulbot "Encore des gosses et l'histoire de Nénette et Rintintin", recueil de ses dessins des années 1917/1918 . 
Lefèbvre saute sur l occasion pour créer des bijoux or très patriotiques sur Nenette et Rintintin.
Au début c'était des poupée en laine qui devinrent des portes bonheur, rapidement on les retrouva  dans les revues illustrées de l'époque (Fantasio, La Baïonnette) et sur quelques séries de cartes postales.
Les dessinateurs les déclinent en Alsaciens ou même en couples italiano ou américano-français, parce que les porte-bonheur doivent profiter aussi aux alliés. 
Alors que la grippe espagnole frappait, ces objets de superstition avaient une justification.



On retrouve  "Nénette et Rintintin" sur le même principe patriotique réalisé en 1948-1950 par Trifari. Le projet dessiné datait d'Alfred Philippe de 1943




Yerri et Suzel même idée, mais pour l'Alsace, proches parents de Nénette et de Rintintin, c'est le petit couple alsacien " Yerri et Suzel", fait d'après deux dessins de Hansi. C'est aussi un fétiche  à la mode qui a au moins l' avantage d'évoquer une idée patriotique .


J 'ai retrouvé difficilement des photographies du magasin de Trouville.
Trouville existait bien avant Deauville. C'est à Dieppe que furent créés les premiers bains de mer en 1812. La Duchesse de Berry les avait lancés, puis Trouville sur Mer , petit village à l'embouchure de la Touques va attirer la nouvelle bourgeoisie française mais aussi l'aristocratie du second Empire. 
En 1847 les trains  de Paris arrivent au havre avec des horaires réguliers et Trouville va construire une longue jetée à l embouchure de la Touques pour faciliter l' accostage des bateaux à vapeurs qui arrivent du Havre
Deauville ne sortira des marais que 20 ans plus tard. De nombreux peintres vinrent célébrer Trouville sur Mer  à l instar de Charles Mozin, comme Isabey, Corot, Eugène Boudin.
Alphonse Karr y venait beaucoup, le Roi Louis Philippe opposait Trouville à Dieppe. C'est de Trouville qu'il tente de partir pour l'Angleterre lors de la révolution de 1848


De quand date cette photo? plus tardivement, mais même Gustave Flaubert rencontra à Trouville Elisa Schlesinger. Même Alexandre Dumas en parla dans ses mémoires , donc Lefebvre Fils Ainé vint s'y installer  pour suivre ses clients possibles, pendant la saison d'été. Au bout de la rue, la Mer.



Initiative rare à cette époque et bien avant nombre de grands joailliers, que celle de s'installer des magasins dans les endroits à la mode pour la saison. 
Sur cette carte postale, à gauche on retrouve sa bijouterie.


Le casino de Trouville a été édifié en 1847.  Des sa construction c'est un établissement de jeu,  mais aussi un bel établissement  pour une clientèle fortunée et élégante, on y joue des opérettes, des pièces de théâtre, c'est aussi une salle de bal. Artistes renommés pour une clientèle renommée y venant l été et possédant de belles villas à Trouville, et sur les hauteurs comme les Lafitte, les Vernes, les Perrier, les Seillere (déja) le comte de Pourtalès , le comte Poniatowski, etc.
Donc le choix de Lefebvre était le bon.


Il avait ouvert un magasin au 24-26 de la rue de Paris à l angle de la rue Carnot dont il occupait le 37.


Photo de Google Maps, apparemment de nos jours, le magasin est transformé en appartement.




J' avais commencé avec cette pièce de Lefebvre , je termine avec elle.

Ce chariot en argent était vendu pour une corbeille de mariage,  fabriqué par Flamant et Fils pour Lefebvre Fils Ainé , revendu récemment par Sotheby's, cette maison le situe vers 1890. 
Il est long de 40 cm .





Le chariot est tiré par deux Putti (pluriel de Putto) Un putto est un petit ange nu et ailé qu'on trouve souvent dans les représentations artistiques. Les Putti se trouvent essentiellement sur les monuments de la Renaissance italienne, appelés Spiritelli à l'époque de la Renaissance florentine.

Tous compléments sont les bienvenus en m'envoyant un mail à 
richard.jeanjacques@gmail.com